Covid-19 : L'Afrique face à une troisième vague

2 April, 2021 | by: David Kodjani

Alors que l’Europe se bat contre une troisième vague de l’épidémie de Covid-19, l’Afrique reste à une virgule près préservée, mais l’épidémie continue d’être présente sur l’ensemble du continent en attendant que la vaccination puisse se déployer totalement.

La vaccination commence lentement sur le continent, un peu plus vite au Sénégal ou samedi 20 mars 2021, 8 311 personnes ont été vaccinées portant le nombre à 159 168, la Côte d’Ivoire de son côté est un peu en retrait avec 468 personnes vaccinées le 20 mars, pour un total de 24 639 personnes vaccinées contre le Covid-19 depuis le 1er mars. Mais de nombreux pays sont encore en attente des premiers vaccins.

Le Kenya face à une puissante troisième vague

google docs image 77e3c32f d144 555f b3a1 e1cc7d48bee9

Régulièrement érigé en modèle de la lutte contre la pandémie en Afrique, le Kenya fait face à une puissante troisième vague de coronavirus qui se traduit par un taux de positivité et mortalité record, des hôpitaux saturés et des gestes barrières peu appliqués.

Les récentes mises en garde des autorités et la prolongation du couvre-feu annoncée le 12 mars n’ont pas suffi. Depuis mars, le Kenya est submergé par une troisième vague aux airs de lame de fond.

Le président Uhuru Kenyatta a annoncé vendredi l’isolement « jusqu’à nouvel ordre » de cinq comtés, dont la capitale Nairobi, après avoir égrené des chiffres inquiétants : taux de positivité aux tests multiplié par dix depuis janvier (de 2% à plus de 20%), mortalité passant de trois décès par jour en janvier-février à sept en mars, 20 personnes en soins intensifs en janvier contre 950 depuis le 12 mars…

Cette troisième vague apparaît plus dévastatrice que les deux premières et intervient aussi deux mois après la réouverture, début janvier, des écoles primaires et des collèges, qui ont été à nouveau fermés vendredi. Ces mesures visent à "éviter une crise sanitaire nationale", alors que "la pression que la pandémie exerce sur (le) système de santé est sans précédent", a ajouté Uhuru Kenyatta.

Tout comme le Kenya, certains pays africains ont durci leurs mesures par rapport à la troisième vague. C’est le cas du Togo qui a mis en place de nouvelles mesures sanitaires strictes concernant le respect des gestes barrières.

Le Maroc, de son côté, a suspendu les liaisons aériennes avec une quarantaine de pays pour freiner la propagation du Covid-19, dont le nombre de cas a fortement progressé en Europe depuis début mars. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) précise que cette suspension concerne les vols de passagers, les "vols spéciaux de passagers" étant eux soumis à des contrôles renforcés.

Copyright © 2021 AfroAware