Le Système De Stage Professionnel En Afrique De L'Ouest

31 March, 2021 | by: David Kodjani

Un stage est la pratique professionnelle que doit faire un étudiant pour mettre en pratique ses connaissances et ses capacités. Le stagiaire est l’apprenti, c’est-à-dire, celui qui réalise le stage dans le but d’acquérir une expérience sur le terrain, tandis que celui qui est tenu de le guider et de l’encadrer est le tuteur.

Selon le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL), le stage est une période probatoire, obligatoire dans certaines professions consécutives à des études, pendant laquelle la personne s’initie de façon directe et réelle à son futur métier. Le stage est donc une période de formation, d’apprentissage ou de perfectionnement en entreprise.

Contrairement aux pays occidentaux où le stage est bien réglementé (conditions de recours, durée maximale, gratification, nombre de stagiaires autorisé…), le stage n’est pas réglementé dans plusieurs pays de l’Afrique de l’ouest.

L’objectif du stage est d’offrir un minimum d’expérience au stagiaire et de le préparer pour qu’il puisse se développer dans le domaine du travail lié à sa future profession. La rémunération perçue pour le stage est soit inexistante soit faible, raison pour laquelle, dans de nombreux cas, les entreprises en profitent pour embaucher de la main-d’œuvre pas chère.

Le stage comprend la formation de l’étudiant. Lorsqu’une entreprise embauche des étudiants pour faire un stage et se limite à les employer sans veiller à la formation, il s’agit alors d’une violation de l’esprit du concept et du droit du travail. "Quand j’ai fait le stage, j’ai travaillé comme un esclave et on ne m’a même pas payé les frais de déplacements" nous a confié un jeune togolais qui a préféré garder l’anonymat. Il est donc important de mentionner que certaines entreprises profitent des stages pour réduire leurs dépenses.

Selon le blogueur Eli Sem qui a donné son sentiment sur le sujet au travers de son blog Ma réflexion par mes mots, le stage qui ne doit normalement pas excéder 6 mois, peut aller jusqu’à 10 ans dans certains pays africains. "Quelqu’un peut faire 10 années dans une entreprise avec le statut de stagiaire et peut ne pas être rémunéré ; aucune législation ne sanctionne cette pratique."

En Afrique de l’ouest le système de stage est plus courant dans les Universités Privées qui garantissent un stage minimum de 3 mois à leurs étudiants pendant ou en fin de parcours. C’est en cela que vous pouvez entendre certains dire : "Mon frère est sur le point de recevoir son diplôme d’ingénieur et il vient juste d’obtenir un stage de six mois dans une entreprise multinationale" ou encore "Entre le stage et les examens, je n’ai pas le temps de me reposer ou de sortir"

Dans les Universités Publiques, ce sont les étudiants eux-mêmes qui vont à la recherche de stage après l’obtention du diplôme. Cette recherche est souvent un véritable parcours de combattant. En effet, les offres d’emploi exigent soit un certain nombre d’années d’expérience soit une tranche d’âge spécifiques.

Pour remédier à tout ceci, il va falloir que les Etats africains mettent en place des lois spécifiques pour réguler les Stages afin de permettre aux étudiants de rentrer sereinement dans le monde professionnel.

Il est important de souligner que les stages sont différents des bourses accordées par les Universités. Les boursiers sont des étudiants qui comptent sur l’aide de l’université, généralement parce qu’ils n’ont pas les moyens économiques pour poursuivre leurs études alors qu’ils ont de très bonnes notes. Dans ce cas, l’université leur donne du travail à faire pour qu’ils puissent terminer leurs études. Par ailleurs, les boursiers ne sont pas tous des étudiants. Parfois, ce sont des professeurs ou des chercheurs. Les stagiaires, à leur tour, sont des étudiants qui en sont presque à la fin de leurs études ou alors des diplômés qui viennent de terminer leurs études et qui ont besoin d’expérience pour se lancer.

Copyright © 2021 AfroAware