Zoom sur "Challenge One", Le Premier Satelitte Tunisien

3 May, 2021 | by: David Kodjani

Challenge One est un nano-satellite artificiel tunisien lancé le 22 mars 2021 depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à bord d'une fusée russe Soyouz-23. Avec Challenge One, la Tunisie devient le premier pays du Maghreb et le sixième en Afrique, à fabriquer son propre satellite.

Challenge One est le premier satellite tunisien à avoir été lancé. Il a été construit par une équipe de 20 ingénieurs tunisiens du groupe Telnet. Le satellite a coûté 1,6 million d'euros.

google docs image 6517824f f4e0 5ccd 8a44 33f9698d807d

Challenge One est un nano-satellite de format CubeSat 3U9. Sa mission principale, qui est estimée pour une durée de 5 ans, est liée à l'Internet des objets. Il est le premier exemplaire d'une constellation de satellites qui doit, d'ici 2023, en comporter trente. Il est le premier satellite à utiliser le protocole de télécommunication LoRaWAN.

Le satellite Challenge One joue le rôle d’une passerelle LoRa placée en orbite dans l’espace, et de ce fait sera capable de recevoir les données qui lui sont destinées et émises par les terminaux au sol. Il est à préciser que LoRa est une technologie permettant à un objet d’échanger des données de faible taille et à bas débit, ce qui permet de réduire sa consommation énergétique et lui confère ainsi une autonomie pouvant aller à 15 ans.

Challenge One a une vitesse de 7,5 km/s. Il a été placé en orbite terrestre de la Basse LEO en altitude de 550 km et a fait un tour de la terre en 90 mn.

Challenge One est composé de :

  • Une Structure en aluminium
  • Un ordinateur de bord OBC (On Board Computer)
  • Un module de gestion d’énergie solaire EPS (Energy management System)
  • Un module de détermination d’altitude et de contrôle de position ADCS (Attitude Determination and Control System)
  • Plusieurs charges utiles embarquées de type IoT comme une passerelle LoRa
  • Plusieurs antennes LoRa (patch) pour concrétiser le lien avec les terminaux terrestres
  • Une antenne UHF (401-402 MHZ) pour assurer le lien de transfert des données collectées vers la terre et garantir la possibilité de configurer et paramétrer le satellite en orbite
  • Des panneaux solaires non pour la collecte de l’énergie de fonctionnement du satellit
Copyright © 2021 AfroAware