Profil : Mashudu Tshifularo, le premier médécin à guérir la surdité grâce à la chirurgie.

10 October, 2021 | by: David Kodjani

Mashudu Tshifularo est un éducateur et médecin spécialiste sud-africain. Il a dirigé la première équipe au monde à utiliser des os imprimés en 3D pour des implants reconstructifs de l’oreille moyenne en 2019 à l’Université de Pretoria et à l’hôpital universitaire Steve Biko. En tant que pasteur laïc, il a également publié plusieurs livres.

Tshifularo est né le 18 juin 1964 en Afrique du Sud le troisième fils de Florah Tshinovhea Tshifularo et Zacharia Thanyani Tshifularo. Il a grandi comme berger dans le village rural de Mbahela près de Thohoyandou, à Venda, en Afrique du Sud. À l’âge de 13 ans, Tshifularo savait qu’il serait médecin. Il était marié à Samdika Blessings Tshifularo et ils ont six enfants dont leurs enfants adoptés.

Il s’est inscrit à l’école secondaire de Mbilwi et après avoir étudié à l’Université du Natal,il a commencé sa carrière en tant que médecin à l’hôpital Tshilidzini en 1990. Depuis 1995, il est professeur et chef du département d’oto-rhino-laryngologie à l’Université de Pretoria et spécialiste en chef à la MEDUNSA (actuellement l’Université des sciences de la santé Sefako Makgatho). Il a été nommé en 2000 comme le plus jeune et le seul professeur noir d’ORL en Afrique du Sud. Ses intérêts médicaux comprennent l’otologie, la rhinologie et l’ORL pédiatrique.

À l’aide d’une imprimante 3D, l’imprimante Tshifularo implante qui remplace les osselets: le marteau(malleus),l’enclume(incus)et l’étrier(stapes)lors de la chirurgie reconstructive de l’oreille moyenne, ou tympanoplastie, qui sont plus abordables par rapport aux implants traditionnels en titane.

Tshifularo est le chef du département de chirurgie de l’oreille, du nez, de la gorge, de la tête et du cou au département d’oto-rhino-laryngologie de l’Université de Pretoria,et a commencé à développer cette technologie pendant ses études de doctorat. Lui et son équipe de l’hôpital universitaire Steve Biko de Pretoria ont effectué la première greffe le 13 mars 2019. Les procédures endoscopiques ont duré environ 2 heures. Le premier patient était un homme de 40 ans avec des dommages traumatiques accidentels et l’autre était un homme de 62 ans né avec un problème d’oreille moyenne et des antécédents d’interventions infructueuses.

Le professeur est actuellement occupé avec son deuxième doctorat à l’Université de Pretoria. Il détient un certain nombre de brevets pour les implants de l’oreille moyenne et a publié de nombreux articles dans un certain nombre de revues à comité de lecture de premier plan. Il s’est consacré à la formation d’étudiants issus de groupes défavorisés.

Source : NRF, WikiPedia

Copyright © 2021 AfroAware