L'initiative de développement des satellites africains 2021 : Qu'en est-il ?

12 August, 2021 | by: David Kodjani

En 2019, l’Agence spatiale égyptienne (EgSA) a invité les chefs d’agences du Botswana, du Ghana, du Kenya, du Maroc, du Nigéria et du Soudan à lancer un projet de satellite panafricain baptisé Initiative satellitaire pour le développement en Afrique (AfDev-Sat).

Le projet a été lancé à la lumière de l’intégration des pays africains dans le domaine de l’espace - l'Égypte accueillant l’Agence spatiale africaine ayant remporté l’appel d’offres en février 2019. L’objectif d’AfDev-SAT est de coopérer mutuellement pour défendre le niveau de connaissances et de capacités dans l’industrie spatiale et la façon dont les pays africains peuvent ne pas être indépendants pour construire leurs propres systèmes spatiaux.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, l’Égypte a accueilli des représentants du Nigéria, du Ghana, du Kenya, de l’Ouganda, du Soudan et de l’Égypte dans le cadre d’un programme de formation satellite entre le 25 juillet et le 5 août 2021 au Caire. Au cours de la formation, les participants suivront des cours sur la gestion de projets spatiaux, la conception de sous-systèmes spatiaux, les outils de CAO et l’orientation des logiciels de conception, les essais de satellites, entre autres. Animés par des ingénieurs d’EgSA, les participants ont suivi des sessions d’auto-conception avec un guide technique, tout en travaillant en groupe.

« Il est évident que nous devons parler ensemble et travailler ensemble pour amener l’Afrique là où nous voulons qu’elle soit. Il est de notre responsabilité de développer cette science et cette technologie. L’Agence spatiale égyptienne a pris les devants et nous sommes ravis », a déclaré Halilu Ahmed Shaba, directeur général de l’Agence nationale nigériane de recherche et de développement spatiaux (NASRDA). Le Dr Halilu espère également que ce programme de formation conduise à de futures collaborations entre les pays africains participants sur le terrain.

En outre, Samuel Donkor, Président de l’Université all nations (ANU) au Ghana, s’est félicité de ce que l’Égypte faisait pour le développement des activités spatiales en Afrique.

L’Égypte est le pays qui investit le plus dans les programmes de satellites en Afrique et l’un des rares pays à avoir été en mesure de démontrer sa capacité à développer de petits satellites sur son territoire. EgSA développe actuellement 35 cubesats éducatifs en collaboration avec des universités et des établissements de recherche à travers le pays. Le projet de 4 millions d’EGP est mis en œuvre en partenariat avec la NASA dans le but de former davantage de scientifiques et d’ingénieurs spatiaux dans le pays.

Source : Space In Africa

Copyright © 2021 AfroAware