Les 7 pièges qui maintiennent au chômage

2 April, 2021 | by: David Kodjani

Le chômage est de nos jours l'un des défis auxquels chaque pays du Globe fait face. En d'autres termes, il y'a du chômage dans chaque État. Qui dit chômage dit chômeur, mais au sens du Bureau International du Travail (BIT), le chômeur est une personne âgée de 15 ans ou plus**sans emploi durant une semaine donnée ; disponible pour travailler dans les deux semaines ; qui a effectué, au cours des quatre dernières semaines, une démarche active de recherche d’emploi ou a trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.**

Les démarches actives incluent étudier des annonces d’offres d’emploi, demander à ses amis, sa famille ou son entourage, contacter Pôle emploi, etc. Mais le BIT précise qu'être simplement inscrit à Pôle emploi n’est pas en soi une démarche de recherche active.

Nous avons approché le coach Cyrille Bakpah pour avoir des précisions sur sa liste des 7 pièges qui maintiennent au chômage. Il est allé sans surprise dans le même sens que le BIT et nous a fait comprendre que c'est sur cette base que les taux de chômage sont calculés. Cela explique donc le fait que vous pouvez voir des taux officiels de chômage très bas par rapport à la réalité.

Pour Cyrille, il faut trois point avant de parler de chômage :

  • 1er point : la personne doit savoir faire quelque chose
  • 2eme point : la personne doit être véritablement en train de chercher un emploi
  • 3eme point : la personne est disponible pour travailler

Le chômage est donc l'incapacité à mettre en lumière les talents que vous possédez et l'absence de focalisation sur les talents que vous portez. Il faut donc d'abord faire un travail sur soi au travers de développement personnel et des techniques de travail.

On ne peut s'estimer au chômage que si on a des compétences, si on recherche activement du travail, si on porte un regard beaucoup plus sérieux sur ses talents qui sont en nous.

Ce n'est qu'après cela qu'on pourra commencer par générer des revenus pour pouvoir vivre décemment et donc ne plus être victime du chômage.

Découvrez sans plus attendre les 7 pièges qui maintiennent au chômage :

  1. Le manque de confiance en soi

google docs image 9056a0cd e758 5d8e 9711 9458becdb440

Le manque de confiance en soi est, selon le Coach Cyrille Bakpah, l'absence d'une croyance que vous avez en vous en ce qui concerne votre capacité à pouvoir relever des défis et à pouvoir atteindre certains objectifs. Lorsque vous ne croyez pas suffisamment en vous, lorsque vous ne vous croyez pas capable de relever les défis, il va sans dire que quel que soit le niveau de vos compétences, quel que soit votre parcours vous allez avoir du mal à décrocher un emploi surtout dans un marché de l'emploi où la demande est largement inférieur à l'offre d'emploi.

  1. La méconnaissance de ses compétences

google docs image 04bb81ff 6691 5eb2 a966 a4e4ddb43ab4

Trouver du travail, c'est vendre ses compétences mais il vous sera difficile de vendre quelque chose que vous ne connaissez pas. Si vous ne savez donc pas de quoi vous êtes capable, c'est naturellement que vous êtes incapable de vendre quoi que ce soit ce qui fait de ce second point un piège vicieux. .

  1. L'incapacité à établir son positionnement professionnel

google docs image b2d0b7c8 9176 5015 85d5 fc3c869d6783

Nous sommes dans un monde où aujourd'hui il est question de se positionner. Par exemple, si on prononce le nom de Lionel Messi, vous savez automatiquement dans quel domaine il est. C'est le même schéma dans le monde du travail car pour pouvoir trouver du travail il faut que votre positionnement soit clair. Beaucoup sont ceux qui répondent à la question "Que cherches-tu comme travail ?" par "Tout ce que je trouve". Cette attitude, selon notre Coach Cyrille, n'aide pas à trouver du travail parce que "tout ce que je trouve" n'est pas le nom d'une profession et qu'il faut clairement savoir ce que vous recherchez pour pouvoir le trouver. À partir du moment où vous vous ne le savez pas, à partir du moment où vous ne vous êtes pas positionné sur un domaine donné, il est fort probable que vous vous éparpillez et vous n'allez pas trouver l'emploi qu'il vous faut.

  1. Le déficit d'investissement sur soi

google docs image 7d3f2948 e973 5862 b68b 5a9feae05fe4

L'africain est capable d'investir des sommes énormes dans l'obtention des diplômes mais incapable d'apprendre réellement les choses qui vont compléter ces diplômes pour le rendre compétent sur le marché de l'emploi. Ces choses qui complètent un diplôme qu'on appelle "soft skills" sont la créativité, la capacité à parler en public, le sens de leadership, le sens d'initiative…

Des choses qui ne sont malheureusement pas enseignées à l'école et donc ne peuvent s'apprendre qu'à travers des livres et des formations. Le constat est que le jeune africain est réticent à investir dans la formation ou dans les livres car pour lui le diplôme seul suffit. Le déficit d'investissement sur soi est un piège qui maintient énormément personne au chômage.

  1. Le refus du Start Small

google docs image 800c1fb3 d9eb 5026 a6c2 9eb33909d330

Dans la vie il faut marcher pour courir, il faut faire un pas pour en faire 10, il faut commencer à 500 pour arriver à 500 milles. Mais c'est le contraire qui se fait remarquer au sein de la société africaine où beaucoup de jeunes s'attendent à ce que tout leur soit offert au tout début. Ils s'attendent à avoir un bon emploi, une bonne rémunération oubliant que dans le monde du travail, la logique veut qu'on vous paye qu'une partie de ce que vous apportez. Lorsque vous êtes donc incapable d'apporter un million par mois à une entreprise. Le jeune, nouveau sur le marché de l'emploi, doit donc intégrer qu'il doit commencer progressivement et que c'est cette marche progressive qui va l'amener au fur et à mesure à grandir en compétence. C'est grâce à cela qu'il peut prétendre à de plus belle rémunération.

  1. La non mise en valeur de ses talents

google docs image 97caec0f 35b3 5823 95da 29f78bfc821c

Pour Cyrille Bakpah, le chômage ne devrait pas exister parce que le chômage est un refus d'utiliser son talent car oui chaque personne à un potentiel ou même plusieurs. Et tous les talents sont vendables. Le chômage survient alors que parce que vous ignorez vos talents et vous voulez forcément vous caser dans les domaines où vous avez forcément étudier en oubliant sur le marché de l'emploi la demande est plus importante que l'offre. Résultats des courses, beaucoup de jeunes n'arrivent pas à trouver du travail dans le circuit formel malgré qu'ils possèdent des talents qu'ils peuvent mettre en valeur et à terme rentabiliser.

  1. L'enlisement dans la zone de confort

google docs image 8bc57a74 a95a 5b7d 9aa8 69f5974f7465

Beaucoup de personnes se trouvent au chômage parce qu'ils sont incapables de remettre en cause leur zone de confort, de se lever et dire "je veux arriver à de tels résultats, je suis prêt à faire tous les sacrifices pour". Tant que vous ne le faites pas les résultats ne viendront pas et vous allez tourner en rond.

Bien que cette liste de 7 pièges ne soit pas exhaustive, le Coach Cyrille Bakpah a tenu à souligner que "lorsqu'une personne va se concentrer sur ces 7 pièges, lorsqu'elle va faire en sorte d'échapper à ces 7 pièges là, il est impossible que cette personne-là reste au chômage" avant d'appuyer que "tous les autres pièges qu'on peut trouver se retrouve d'une façon ou d'une autre dans les 7 pièges qu'on a déjà dicter".

Les pièges sont en fait des choses qui s'imbriquent et donc on peut résumer la liste à 3 grands pièges que sont le manque de confiance en soi, le déficit d'investissement sur soi et l'enlisement dans la zone de confort - la non mise en valeur des talents.

Le nombre des pièges n'est pas important, en revanche ce qui l'est est le comment faire pour ne pas être victime de ses pièges.

  • Regard sur le Coach Cyrille Bakpah, initiateur de cette liste

Cyrille Bakpah est auteur, formateur, coach certifié, consultant en croissance personnelle professionnelle et développement organisationnel. Il s'est assigné comme mission de contribuer à l'éveil au développement du potentiel des hommes et des organisations afin d'en faire des bâtisseurs du meilleur. Cyrille ne vend pas à chacun de la formation et du coaching mais plutôt du bonheur de réaliser pleinement son potentiel et c'est cela qui le motive et le fait avancer lui et son équipe.

Ils ont un certain nombre de programmes qui s'inscrit dans cette dynamique de travail sur soi, de réalisation du potentiel. Des programmes comme AURA (pour révéler l'orateur d'exception en chaque personne), Beta Live, Exponentielle er l'Académie des As. Ces programmes sont ainsi des outils qui aident chaque personne à réaliser son potentiel.

Vous pouvez le suivre sur les réseaux comme Facebook et Instagram.

Copyright © 2021 AfroAware