Noir Blanc
COVID-19 : Le Maroc fait face à une 4ème vague due au BA.5

COVID-19 : Le Maroc fait face à une 4ème vague due au BA.5

il y a un mois | by: David Kodjani

La pandémie de la Covid-19 repart en flèche dans le monde à cause de la propagation du sous-variant d’Omicron le BA.5.

Bien plus transmissible que ces prédécesseurs, ce dernier a déclenché de grandes vagues d’infections sur son passage et ravivé les contaminations. Porté par le relâchement des gestes barrière, ce nouveau sous-variant a également déclenché une quatrième vague au Maroc avant de devenir rapidement majoritaire parmi les nouvelles infections. 


Le Maroc fait donc actuellement face à la quatrième vague de la Covid-19, qui est portée par ce nouveau sous-variant d’Omicron. D’après les experts, ce dernier n’est pas très inquiétant pour le système de santé. Cependant, il semblerait qu’il provoque des symptômes plus forts chez les personnes infectées.


Selon les dernières statistiques officielles, il représente 52% des cas Covid, mais les experts estiment que ce taux aurait largement augmenté ces derniers jours. “Le BA.5 est en train de devenir le plus prépondérant dépassant de loin les 50%, suivi du BA.2”, déclare au «Matin» Professeur Saïd Motaouakkil, médecin-anesthésiste, réanimateur et membre du Comité scientifique et technique contre la Covid-19.


Ce dernier souligne également que les personnes infectées font des Covid plus symptomatiques avec le BA.5 en comparaison avec les autres sous-lignages d'Omicron. 


En mutant, les sous-variants d’Omicron deviennent plus transmissibles et leur symptomatologie est sensiblement différente. Les personnes touchées par le BA.5 présentent généralement des symptômes tels que la fièvre, une forte asthénie, des douleurs musculaires, des douleurs à la déglutition, une irritation de la gorge, un écoulement nasal, une toux… Ces symptômes sont plus intenses. Heureusement, les formes graves restent rares, mais chez certaines personnes vulnérables, l’infection au BA.5 peut conduire à une hospitalisation en soins intensifs avec risque de décès”, souligne Pr Motaouakkil.



Lire aussi - Covid-19 / Afrique Du Sud : Tout Sur Les 2 Nouveaux Sous-Variants D'Omicron



De même, Dr Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, indique que le variant BA.5 n’est pas très inquiétant pour le système de santé malgré la hausse des cas graves et des décès, mais les personnes âgées de plus de 60 ans, celles qui souffrent d’une maladie chronique ou qui ne sont pas bien protégées doivent faire attention d'autant qu’il présente des symptômes plus sévères.


Le médecin a également souligné que les principales différences entre le BA.5 et le BA.1 et BA.2 se trouvent au niveau de la mutation de la protéine Spike.


Source : Le Matin