Noir Blanc
Cote d'Ivoire : Vehistoric, la nouvelle plateforme pour les véhicules usagés

Cote d'Ivoire : Vehistoric, la nouvelle plateforme pour les véhicules usagés

il y a 4 mois | by: David Kodjani

Sionfongo Kone, expert en business Intelligence et Big data a, dans le cadre de la modernisation et de l’innovation en matière d’historique des véhicules usagés, conçu une plate-forme.

Dénommée Vehistoric, cette plateforme a été lancée le mercredi 13 janvier 2022 au cours d’une conférence de presse à Abidjan-Plateau.


Sionfongo Koné a fait savoir que la plateforme vehistoric met à la disposition des usagers une base de données sur l’historique de leurs engins.


Selon lui , cette plateforme offre à tous les acteurs de l’automobile “la possibilité de vérifier de façon claire et transparente l’historique des actions, interventions et sinistre sur le véhicule qu’il désire acheter, vendre, inspecter ou assurer via un rapport unique “


Vehistoric est une marque de Global Technologies & Energie Holding (GTEH) sise à Abidjan 2 Plateaux. C’est une entreprise de services informatiques et de développement d’applications web et mobile à valeurs ajoutées pour la population.


L’application permet de résoudre un problème existentiel que la plupart des usagers de la route vivent : “l’information erronée voire falsifiée sur les véhicules usagés que nous conduisons.”


Vehistoric est donc l’outil qui vous permet de savoir ce qu’a été votre futur véhicule par le passé.


L’application vehistoric via sa plateforme offre à tous (acheteurs, vendeurs, autorités en charge du suivi des véhicules, les professionnels de l’automobile, les compagnies d’assurance, etc.) la possibilité de vérifier de façon claire et transparente l’historique des actions et interventions sur le véhicule qu’ils désirent acheter, vendre, inspecter ou assurer via un rapport unique. 


Cette application permet à l’acquéreur de s’assurer de la bonne santé du véhicule qu’il compte se procurer. Elle permet aussi aux revendeurs de se doter d’un rapport de certification des véhicules d’importation entreposés dans leurs parcs automobiles. 


Quant aux autorités et aux assureurs, Vehistoric leurs permet de détecter d’éventuelles tricheries sur le kilométrage et des accidents pour éviter de mettre en circulation des cercueils roulants. 


Vehistoric, permet donc de résoudre un problème de traçabilité sur les véhicules surtout au niveau de l’odomètre (recul de compteur), des vices cachés à la suite d’accidents dont les réparations ont été mal faites et qui poseront tout de même un problème de sécurité routière.


L’entreprise appelle à être des usagers responsables de la route pour sauver des vies.


Source : L’intelligent d’Abidjan