Cadre politique de données en Afrique : Ce qu'il faut savoir

10 August, 2021 | by: David Kodjani

La Commission de l’Union africaine (CUA) est en train d’élaborer un cadre politique en matière de données pour l’Afrique.

La CUA a chargé Research ICT Africa (RIA) de soutenir ce processus, qui est rendu possible par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) dans le cadre du programme Data-Cipation. Pour s’assurer que la politique continentale en matière de données répond aux objectifs envisagés, RIA a adopté un processus de consultation dynamique, qui reflétera les intérêts de toutes les parties prenantes.

L’élaboration du cadre politique des données est une recommandation de la Stratégie de transformation numérique de l’Union africaine, qui vise à exploiter les technologies numériques et l’innovation pour transformer les sociétés et les économies africaines afin de promouvoir l’intégration de l’Afrique, de générer une croissance économique inclusive, de stimuler la création d’emplois, de combler le fossé numérique et d’éradiquer la pauvreté pour le développement socio-économique du continent.

La stratégie est une reconnaissance des efforts des dirigeants du continent pour prioriser et accélérer la transformation numérique. Il s’appuie en outre sur les initiatives et les cadres existants de la CUA tels que l’Initiative politique et réglementaire pour une Afrique numérique (PRIDA), le Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), les institutions financières de l’Union africaine (AUFI), le Marché unique africain du transport aérien (SAATM); et la libre circulation des personnes (FMP) pour soutenir le développement d’un marché unique numérique (DSM) pour l’Afrique, dans le cadre des priorités d’intégration de l’Union africaine. Les données et leur gouvernance sont reconnues comme l’un des thèmes transversaux essentiels nécessaires au soutien de l’écosystème numérique.

Le cadre de politique des données envisagé cherche donc à fournir une vision partagée d’un domaine des données qui est réalisé de manière juste et équitable, tout en créant l’environnement numérique sûr et fiable nécessaire au développement d’une économie et d’une société numériques africaines durables et inclusives. Grâce à ce processus multipartite, la Commission de l’Union africaine tient son engagement de travailler en étroite collaboration avec les communautés économiques régionales et les institutions internationales spécialisées pour fournir des orientations aux États membres de l’Union africaine sur les éléments fondamentaux de la construction d’une économie et d’une société numériques résilientes.

Source : Research Ict Africa

Copyright © 2021 AfroAware